La société Algérienne est en mutation, elles a besoin de ses enfants pour ainsi dire de ses Artistes. Ceux-là à travers leurs gestes, par leurs savoir-faire, et par leurs actes, peuvent apporter des réponses humaines et responsables aux nouvelles aspirations de tout un peuple. Des musiciens, des chanteurs, des plasticiens, et des poètes ont donné corps et densité a la 7ème édition du festival de la musique et de la chanson M’zab, en quelques jours un essaim de jeunes talents se déploient ; avide de savoir, de confirmation,  et surtout de repère. L’état des lieux  de la musique et de la  chanson M’zab vient d’être brossé à coup de maitre. La voix des mères, qui jadis derrière la trame du métier à tisser mais aussi celle des pères: du cœur du palmier pendant la fécondation chantaient leurs joies et peines (chant populaire appelé Izelwane), d’où le chanteur compositeur Izli tire son nom d’artiste, ces champs sont repris  et travailler par de jeunes talents, accentué par la voie féminine de la jeune artiste Amira encore étudiante. La transmission du patrimoine oral se cristallise autour d’artistes qui se veulent de leur temps. Mais qui savent qu’ils ont un champ à défriché, comment ne peuvent-il pas être  conscient Dans un milieu où toute est musique ses bijoux, ses tapis son architecture surtout faite de main d’homme, qui devient curieusement moderne et contemporaine, tout en venant du passé   . Sur les trace de Zekri, Blidi, de Adel M’zab,  les artistes s’attardent sur l’origine de la chanson M’zab, tel que le groupe Autchiden, Itrène et bien d’autres….. De toutes leurs forces  Les artistes se veulent engagés, ils ne se contentent plus de chanter ils prennent position, et essayent de mettre l’accent sur la symphonie particulière que porte la chanson locale; à bras le corps ils veulent à leur tour la porter, la projeter,  la faire voyager. En dépit de tous les obstacles, ils sont déterminés à poursuivre l’exercice de leur métier. La musique intérieure de ces artistes vient  d’être détournée, d’une carrière plutôt  religieuse, somme toute des voies qui conduisent à la connaissance de Dieu.

Mohammed Klimo bakli.